Passer au contenu
Comment prévenir la vase et s'en débarrasser ?

Comment prévenir la vase et s'en débarrasser ?

L'évacuation des vases en étang est un sujet d'actualité depuis quelques années. Comment faire pour la prévenir et s'en débarrasser ? C'est un des problèmes les plus souvent rencontrés pour un plan d'eau au cours de son cycle de vie.

Et pour cause, si la vase n'est pas traitée à temps, vous risquez de vous retrouver avec un plan d'eau eutrophié, où la vie pourrait peu à peu disparaître (batraciens, poissons, plantes aquatiques, profondeur, etc).

On tient à vous rassurer tout de suite : il existe de nombreuses solutions pour lutter contre la vase, sans effort considérable.

Bien qu'il s'agisse d'un phénomène naturel, l'accumulation de vase est un problème courant rencontré par la plupart des propriétaires de plans d'eau. L'accumulation en quantité peut être synonyme de mauvaise santé pour un étang, même si elle fait partie intégrante de la vie d'un plan d'eau. 

Dans la suite de ce micro-guide, on vous explique comment prévenir les vases dans un étang, et comment limiter son accumulation. Il existe également des solutions pour l'éliminer si elle est déjà présente en quantité.

Ça peut vous intéresser : nos conseils pour enlever la vase d'un étang ou d’une mare naturelle

Qu'est-ce que la vase d'étang ?

La vase d'étang est constituée de matières organiques qui se trouvent dans et autour de votre étang : feuilles, déjections de poissons, pollution dans l'air, etc.

Allant de la nourriture pour poissons, des excréments et des débris végétaux, c'est le produit final lorsque toute cette matière tombe au fond de votre étang et commence à « pourrir ».

Plus la vase est organique, plus les bactéries permettent de prévenir et digérer la vase dans un étang.

La vase d’étang : principalement constituée de déchets organiques

La plupart des vases sont composées des déjections animales : canards, oies, autres anatidés, poissons et arbres autour de votre plan d'eau. Cette vase est causée par la décomposition de la matière organique. C'est un excellent engrais pour votre terrain.


Les premières années de la création d'un plan d'eau, ou suite à un curage mécanique complet, le processus d'accumulation de la vase ne va pas se voir très fort. Au fil du temps, la décomposition va s'accumuler. La vase va devenir plus épaisse et impénétrable à l'oxygène.

Propice à la production de sulfure d’hydrogène

La vase prend finalement un état anaérobie qui amène les bactéries dans l'étang à produire du sulfure d'hydrogène. Comme beaucoup d'entre vous le savent, le sulfure d'hydrogène sent les œufs pourris (vous avez peut-être rencontré cette odeur après avoir dérangé le fond de votre bassin ou nettoyé vos filtres).

Le sulfure d'hydrogène est toxique, sa nature est d'interférer avec l'oxygénation et la respiration de la vie aquatique dans les étangs. Cela commence par la façon dont le sulfure d'hydrogène tue les bactéries aérobies, généralement responsables de la décomposition de la matière organique et des algues.

Est-ce que la vase et la boue sont toxiques ? 

La vase d'étang contribue à la prolifération d'algues : il n'y a pas suffisamment de bactéries aérobies bénéfiques dans l'étang pour se décomposer, et suivre le rythme de croissance des algues.

C'est la raison pour laquelle nous conseillons d'aérer votre étang et d'y ajouter des bactéries pour réduire l'accumulation de matières organiques sur le long-terme. Cela permet notamment d’éviter un curage mécanique ou une vidange complète de l'étang qui peut coûter très cher.

Ça peut également vous intéresser : nous vous montrons comment fabriquer des bactéries pour le bassin

Avec l'aération et les bactéries, vous allez économiser du budget pour aménager votre plan d'eau.

Comment prévenir l'accumulation de vase dans un étang ? 

Utilisation de bactéries

Entre autres alternatives, on peut ajouter des bactéries pour éliminer la vase dans un étang : celles-ci vont digérer la vase et « attaquer » la couche organique. Elles vont permettre de décomposer et de digérer les matières organiques, tout en complétant les bactéries aérobies dans votre étang.

Une solution comme le Bactovase peut être utilisée comme produit de traitement et d'entretien, pour maintenir vos niveaux de bactéries élevés et les niveaux de vases bas tout au long de l'année.

Aération du plan d'eau

Le fait d’aérer son étang 8 heures par jour, du printemps à l'automne, permet d'accélérer le développement bactérien. Il permet d'assurer un niveau d'oxygène important dans l'étang.

Un bonne aération du plan d'eau permet de maintenir un cycle de l'azote correct et d'assurer la présence des bactéries.

Le cycle de l'azote : une étape cruciale dans la vie d'un bassin

L'installation d'aérateurs comme un cracheur de bassin, une cascade ou une fontaine augmente le nombre de bactéries aérobies qui aident à réduire les déchets accumulés dans le bassin.

    Limiter la population de poissons

    Lorsque vous avez trop de poissons dans un étang, les déchets de poisson s'additionnent vraiment et cela contribue à la formation de vases. Ces poissons ont également plus de mal à rivaliser pour l'oxygène et les vases réduisent les niveaux d'oxygène, ce qui peut entraîner la mort de poissons.

    Vous pouvez utiliser des filets ou des nasses à poissons pour capturer un maximum, et pouvoir déjà trier certaines espèces.

        Prévenir la suralimentation des poissons

        Évitez également de suralimenter les poissons, car l'excès de nourriture contribue également à votre niveau de vase. Il peut aussi s'agir de nourriture de mauvaise qualité. 

        Éviter l'amorçage dans un plan d'eau

        Nous déconseillons l'amorçage dans un plan d'eau. Dans un étang de pêche, il est parfois difficile de lutter contre l'amorçage des pêcheurs.

        Les solutions pour éliminer la vase dans un plan d'eau

        Quelles sont les solutions pour se débarrasser de la vase, même si elle est déjà présente en quantité dans un plan d'eau ?

        Plusieurs solutions sont envisageables pour cela : le curage mécanique, l’aspiration des vases, les traitements à base de bactéries ou encore l’utilisation d’une pompe vide-cave puissante.

        1. Curage mécanique des vases

        Une solution radicale et onéreuse

        Un curage mécanique, c'est l'élimination de vases à l'aide de matériel adapté : en l'occurrence, une grue à long bras pour pouvoir aller chercher la vase dans l'étang.

        La plupart des sociétés spécialisées en curage mécanique de plans d'eau procède à une mise à sec du plan d'eau. On utilise également des planches adaptées pour que la grue ne s'enfonce pas dans les nappes phréatiques.

        En zone marécageuse, l'utilisation d'une grue ne s'improvise pas.

        Cette solution est souvent efficace, mais c'est également la plus coûteuse. En région wallonne et dans la plupart des départements français, il est nécessaire de faire analyser la vase par un laboratoire professionnel. C'est la condition pour pouvoir l'épandre en pleine nature ou dans les champs.

        Certains plans d'eau ne sont pas accessibles par les grues, il faudra du coup passer par une aspiration ou par l'utilisation de bactéries spécifiques qui peuvent digérer la vase.

        Cette méthode nécessite aussi d'utiliser des excavatrices qui extraient les vases et des camions qui les évacuent. Ce ne serait pas si mal, mais il y a un gros problème – que faire de la vase ? Selon la loi, les vases des étangs sont des déchets qui doivent être éliminés de manière écologique.


        Malheureusement, ce traitement écologique est si coûteux que les municipalités ne peuvent pas se le permettre : cela représenterait une part importante de leur budget.

        Notre avis sur le curage mécanique

        Quand c'est jouable, nous déconseillons le curage mécanique car il solutionne seulement le souci à court-terme. Et, en plus, la biodiversité peut mettre des années à se ré-instaurer au niveau de l'étang : on endommage les berges, les abris pour les animaux, etc.

        2. La biodégradation de la vase ou le biocurage

        Une solution simple et respectueuse de l’environnement

        L'utilisation de bactéries spécifiques permet de digérer la vase dans un étang. C'est par l'action biologique de solutions que la vase peut être digérée. Certaines bactéries peuvent digérer jusqu'à 80M3 de vase en quelques mois.

        Certaines enzymes et bactéries spéciales peuvent ainsi restaurer l'eau de l'étang et digérer les vases tout en réduisant ou éliminant toute matière organique flottante dans votre étang.

        Cette solution est souvent 6 à 10 fois moins coûteuse qu'un curage mécanique, et permet de maintenir la biodiversité dans le plan d'eau. Elle s'inscrit dans un parcours long-terme : l’épandage se fait généralement au printemps et à l'automne.

        Notre avis sur le biocurage

        Le biocurage ou la biodégradation, c'est l'un des moyens les plus simples de réduire les vases, même si plusieurs traitements peuvent être nécessaires pour corriger le problème (printemps et automne).

        Les bactéries que nous utilisons sur nos chantiers (comme le Bactovase) sont efficaces en moyenne 18 mois. Toutefois, pour une première utilisation, nous recommandons deux traitements par an.

        3. L’aspiration de la vase

        Un solution sur le long-terme

        Une autre option pour l'élimination des vases d'étang, c'est l'aspiration de la vase à l'aide d'un aspirateur comme la gamme PONDOVAC, une pompe vide-cave adaptée à la taille du plan d'eau, ou encore un bateau aspirateur (comme ceux qu'utilise Aquiflor pour aspirer la vase).

        Cette méthode est un peu plus chère que l'utilisation d'un éliminateur de vase de bassin à base de bactéries, mais donne plus de contrôle sur le processus de nettoyage.

        Notre avis sur l’aspiration de la vase

        L’aspiration fonctionne avec n'importe quelle quantité de vase et permet d'éliminer plus que de la matière organique, l'aspirateur de bassin servant également de système de nettoyage de fond de bassin en usage général.

        Ça peut vous intéresser : notre guide pour choisir un aspirateur de bassin

        Étant donné que les traitements d'étang à base de bactéries fonctionnent plus lentement et ne peuvent pas décomposer 100% de la matière qui peut être présente, l'utilisation d'un aspirateur de vases d'étang peut être préférée comme investissement à plus long terme.

        Est-ce que la vase est dangereuse pour mon étang ? 

        La cause la plus fréquente de vases d'étang est de loin les feuilles mortes qui atterrissent dans l'étang et coulent progressivement.

        Bien que cela ne semble pas être un gros problème au départ, la quantité de vase d'étang qui s'accumule peut éventuellement causer des problèmes avec l'écosystème de l'étang tout comme pour la qualité de l'eau.


        Au fur et à mesure que la matière organique qui compose la vase se décompose, des niveaux élevés d'ammoniac et de nitrites sont libérés dans l'eau. À fortes doses, ces substances sont très dangereuses pour les poissons de bassin et doivent être constamment décomposées par votre filtration biologique et vos bactéries.

        Ça peut également vous intéresser : notre guide pour réaliser une analyse de l’eau de son étang. N’oubliez pas ! Avant toute intervention, la meilleure chose à faire est de vérifier les paramètres de l’eau.

        Merci d'avoir lu notre guide article sur l'envasement des étangs. Posez vos questions en commentaires ou via support@foudebassin.com 😉 On se fera un plaisir d'y répondre 😊

         

        Articles suivant TOP 5 des meilleurs solutions anti-algues de bassin 2022

        Laisser un commentaire

        Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

        * Champs obligatoires